Interview de Céline, créatrice du blog ‘I do It Myself’

Interview de Céline, créatrice du blog ‘I do It Myself’

D’une passion pour la déco et le DIY à un métier de créatrice de contenu à plein temps!

Le marketing d’influence est aujourd’hui une tendance incontournable du marketing digital. Il s’agit d’une méthode de communication qui vise à utiliser le potentiel de recommandation des influenceurs. Les réseaux sociaux représentent un réel challenge pour les marques, ce pourquoi identifier les bons influenceurs est essentiel. Pour nous en dire davantage sur ce sujet, nous accueillons Céline, une créatrice de contenu belge spécialisée dans la création de décoration DIY (do it yourself) qu’elle prend plaisir à partager activement sous forme de photos et tutoriels.

 

Bonjour Céline, pourriez-vous vous présenter en quelques mots et expliquer le type de contenu que vous partagez avec votre communauté ?

Je suis Céline, je vis en Belgique et je suis la créatrice de ‘I do it myself’, qui regroupe une page Instagram, un blog et une chaîne YouTube sur lesquels je partage mes DIY qui sont toujours axés décoration et qui reflète ma passion pour la déco. Je suis indépendante depuis un peu plus de 2 ans, la création de contenu DIY et déco est donc mon job à plein temps. J’essaye de toujours apporter une plus-value à mes collaborations. C’est-à-dire que dès que c’est possible, j’essaye de proposer un DIY. J’ai aussi monté un e-shop de décoration depuis quelques mois sur lequel on peut y trouver mes coups de cœur déco. J’ai également écrit deux livres sur les plantes, l’une de mes autres passions. D’ailleurs, les plantes sont un peu la touche de couleur à mon intérieur qui est très « blanc et bois ».

À partir de quel moment les marques ont-elles commencé à vous proposer des collaborations ?

C’est venu petit à petit. Dans mes souvenirs je devais avoir environ 5000 abonnés sur Instagram.

Lorsque vous partagez la promotion d’un produit ou d’un service, comment réagit votre audience ?

Je choisis toujours des collaborations qui me ressemblent, qui collent à mon style. Que ce soit avec des marques chez qui je suis cliente, ou chez qui j’aurais pu être cliente. Du coup, la plupart du temps les promotions sont bien accueillies.

Ma communauté me pose souvent des questions sur les produits. Comme je les ai testés, et que mes abonnés me font confiance, ils me demandent mon avis.

Est-ce important qu’une marque vous laisse de la liberté lors de la création de contenu pour promouvoir un produit ? 

Tout à fait, car les influenceurs savent ce qu’aime leur communauté. Je communique avec des personnes qui me suivent pour mon style. Du coup, j’ai souvent des messages comme par exemple, « Super ! C’est un peu plus original qu’un simple placement de produit ». Comme je le disais, j’essaye de toujours apporter ma touche à une collaboration, soit par un DIY quand la marque accepte, ou par une mise en valeur très naturelle dans mon intérieur.

Si, dans le cas contraire, vous aviez moins de liberté, comment votre audience pourrait-elle réagir ?

Très souvent, quand il y a un briefing trop précis, qui est moins naturel, mes abonnés le voient de suite. Il y a moins d’interaction. Et surtout, personnellement, je prends moins de plaisir quand j’ai un briefing très précis, ce qui va se ressentir dans mon contenu. Je suis toujours très naturelle dans ce que je partage.

Selon vous, qu’est-ce qu’un partenariat entre un influenceur et une marque peut apporter à celle-ci ?

Un ciblage précis si l’influenceur est bien choisi. Par exemple, les gens qui me suivent sont fan de décoration, et d’intérieur dans le même style que le mien. On accède donc directement à un panel de gens potentiellement intéressés. Peut-être aussi un retour plus direct et honnête des clients. Ça m’arrive souvent qu’après avoir acheté un produit via une de mes stories, mes abonnés me fassent un feedback.

Comment pensez-vous que le marketing d’influence va évoluer d’ici 2025 ? 

J’espère qu’il continuera à évoluer dans le bon sens et que les marques vont privilégier le fait de travailler avec des influenceurs qui fournissent un réel travail, plutôt que de se concentrer sur le nombre d’abonnés. J’espère aussi que les marques vont plus faire confiance aux influenceurs, par exemple, si on leur propose de faire une vidéo « réel » car nous savons que c’est ce qui fonctionne le mieux pour l’instant 😉
Sinon je ne sais pas du tout, le marketing d’influence sera très certainement plus présent sur les nouvelles plateformes comme TikTok, très axé sur les vidéos, et le contenu naturel, moins travaillé et plus spontané.

Comment vous voyez-vous évoluer d’ici 5 ans ?

J’espère que je pourrai toujours en faire mon métier 🙂 Il faudra toujours qu’il y ait cette approche créative qui est selon moi, une grande plus-value par rapport aux « influenceurs de téléréalité ».

Retrouvez Céline, que nous remercions chaleureusement, sur son blog ‘I do it myself’, Instagram idoitmyself.be, YouTube Idoitmyself et Pinterest !

Élevons votre marque.
Travaillons ensemble.

Contactez-nous