Keep smiling while homeworking

Keep smiling while homeworking

En cette période très particulière que nous vivons tous, comment se portent nos collègues ? Comment chacun organise-t-il son travail ? Ont-ils des histoires drôles ou des conseils à partager ? Afin de partager quelques anecdotes sur la façon dont notre société de veille médiatique s'est adaptée et, peut-être, de vous faire sourire, nous vous proposons quelques témoignages. Pour commencer, comme désignés volontaires : l'équipe marketing et plus particulièrement notre Customer Marketing Specialist.

La situation que nous traversons actuellement n’est pas simple pour tout le monde. Le covid-19 nous a poussé à prendre des mesures assez draconiennes dont le célèbre « confinement ». Les plus chanceux d’entre nous sont en mesure de pratiquer ce que l’on appelle « le homeworking ». En théorie, le confinement et le homeworking sont supposés être agréables et bénéfiques. Mais est-ce vraiment le cas ? Nous allons tenter de répondre à cette question par le biais d’une journée typique en confinement.

Nous nous réveillons à 8h15 au lieu de 6h45. Presque 2 heures de sommeil en plus par nuit. Quel bonheur ! Pas besoin de s’habiller non plus, même si c’est fortement recommandé pour rester dans l’ambiance « boulot ». Plus la peine non plus de se laver. Oui bon, là, tout le monde n’a pas besoin de le savoir. On peut prendre le temps pour se faire un petit-déjeuner. On ne perd plus de temps dans les bouchons. Nous ne sommes plus confrontés aux gens stressés sur la route. Nous ne rencontrons plus ces automobilistes qui pensent que le clignotant est une option. Et côté planète, moins de pollution !

Il est bientôt 8h30. La journée de travail va bientôt commencer. Hop, on enfile un t-shirt ou un pull et c’est parti ! Pas besoin de mettre un truc en bas, cela ne vous fera qu’économiser et de la place dans la machine à laver en fin de semaine, et des sous. Bref, la vidéoconférence peut commencer !

Les vidéoconférences sont très importantes. Non seulement pour le bon fonctionnement de l’entreprise, mais également pour votre santé mentale. Être en confinement vous prive de vos relations amicales et sociales. A moins que vous détestiez vos collègues, ce qui n’est pas mon cas, les revoir tous les jours est agréable. Mais les voir une fois par jour n’est pas suffisant. Pour entretenir de bonnes relations avec vos collègues il est primordial d’innover, d’être créatif ! N’hésitez pas à tagger vos collègues sous des posts ridicules et bêtes sur les réseaux sociaux. Partagez des choses qui vous font penser à eux sur WhatsApp. En ce qui concerne mon équipe, nous nous envoyons pas mal de posts liés à la nourriture. De préférence, de la nourriture non-saine. Pour vous dire à quel point l’équipe Marketing, dont je fais partie, est portée sur la chose, nous avons même désigné une responsable nourriture (ou responsable « bouffe » pour les intimes).

Une fois la conférence terminée, il est temps de passer aux choses sérieuses ; il est temps de tout mettre en œuvre pour que l’entreprise puisse continuer à aller de l’avant malgré la situation de crise. C’est ce que veut la théorie, mais en pratique, c’est plus compliqué à gérer.

Premièrement, et depuis que le confinement a été mis en place, il fait beau. Je suis certain que la personne qui s’occupe de gérer le temps qu’il fait se moque de nous. Il fait moche toute l’année, sauf quand nous ne pouvons pas sortir. Assez frustrant vous ne trouvez pas ?

Ensuite, pour tous ceux qui ont un animal de compagnie comme moi, avez-vous remarqué qu’il vous réclame plus d’attention ? Tout comme les enfants, ils ne comprennent pas ce qu’il se passe. Ils vous voient 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Malgré le fait de moins sortir, ils sont heureux. Heureux d’être avec vous. Ils vous demandent de jouer avec eux. Tout le temps. Ils demandent des caresses. Tout le temps. Et quand vous refusez car vous êtes occupé à travailler, ils vous font ces gros yeux humides qui vous font changer d’avis. J’ai même lu un article il y a quelques jours comme quoi beaucoup de chiens se blessent à la queue du fait qu’ils soient trop heureux d’être avec leurs maitres. Cependant, chaque part de lumière a son côté obscur ! C’est du « donnant-donnant » avec nos animaux. En contrepartie de toutes ces caresses, nous, maîtres, demandons un truc en retour. Le confinement nous rend un peu plus fou de jour en jour. Pour passer le temps, on se met à faire des choses qu’on ne ferait pas, ou moins, en temps normal. On leur apprend des tours inutiles comme « on danse ? » On leur met des habits d’humains, on les déguise en voyante… Suis-je le seul à voir sur leur tête qu’ils nous jugent ?

Bien entendu, il n’y a pas qu’avec nos animaux que nous faisons des choses bizarres. Pour ma part, je me suis déjà surpris à recopier un « challenge » vu sur les réseaux sociaux qui consiste à donner du pain à un « Canard WC ».

Je m’amuse également à me raser la barbe, à l’exception de la moustache « pour voir si ça me va » alors que je sais très bien que ça ne me va pas. J’ai également eu la folle envie de faire du tri dans mon armoire « fourre-tout ». J’ai commandé un auto-collant pour ma voiture représentant un chien avec un bonnet de Noël sachant très bien que j’aurai trop honte de le coller. Je me suis fait un exfoliant maison à base de Nutella (je vous le déconseille fortement).

Le confinement et le homeworking ont leurs bons et leurs mauvais côtés, mais l’important est d’en rire, de s’en amuser etc. On ne peut rien faire (ou presque) contre ce virus, mais on peut vivre cette situation plus « légèrement » .

Stay home, stay safe, save lives and… Keep smiling!

Élevons votre marque.
Travaillons ensemble.

Contactez-nous