La radio, le média sans limites

La radio, le média sans limites

 Selon un sondage réalisé par le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel), 99% des Belges possèdent un support permettant d’écouter la radio. Cela fait de la radio le média accessible par excellence. Pour la majorité des auditeurs, la radio demeure encore en 2022 un média de confiance, dont la technologie n’a pas cessé d’évoluer au fil des années. Comment est-ce que la radio parvient encore à se réinventer ? Comment est-ce qu’elle s’adapte aux auditeurs devenus plus exigeants et imprévisibles quant à leurs habitudes d’audition ?

La radio, une évolution permanente

Depuis son invention en 1899, la radio permet de communiquer facilement avec la population en cas de guerre, catastrophe, d’événements importants, d’événements sportifs, etc. Malgré l’arrivée de la télévision et d’Internet, la radio a su évoluer avec son temps en se nourrissant des nouveaux outils de communication toujours plus performants. En effet, la radio est sans limites. Elle a pu s’adapter aux demandes des auditeurs en leur permettant d’écouter la radio sur différents supports, répondant ainsi aux attentes des auditeurs.

C’était sans compter l’arrivée de la pandémie qui a changé les habitudes des auditeurs quant à leur manière de consommer la radio et qui a ainsi accéléré leur consommation digitale. Durant le confinement strict, les auditeurs n’ont plus écouté plus la radio en voiture sur la route vers leur travail, dans les salles d’attentes médicales ou dans les grandes surfaces. Les stations de radio ont donc supposé que le travail à domicile forcé aurait diminué significativement la consommation de la radio.

Pourtant, grâce à la radio digitale, c’est l’effet inverse qui s’est produit. En effet, les confinements stricts ont entraîné une hausse des heures d’écoute de la radio.

Selon une enquête réalisée par maRadio.be, dans le paysage francophone belge, l’audience en ligne a vu une augmentation en moyenne de 26% dans les semaines qui ont suivi le premier confinement. La crise sanitaire a donc renforcé l’image de la radio et a permis à ce média performant de se positionner avec des canaux audios numériques décuplés en quelques années seulement.

Ce succès de l’audio est dû à la variété des contenus proposés par les groupes médias et les producteurs ainsi que le succès de l’écoute de la radio par internet.

Durant cette période, on a pu remarquer également une accélération du développement des podcasts. Selon l’Institut National de l’Audiovisuel, la crise sanitaire a particulièrement boosté l’écoute des podcasts d’information, qui répondaient à une demande accrue du grand public. Le podcasting permet aux utilisateurs d’automatiser le téléchargement d’émissions audio ou vidéo et facilite ainsi l’écoute immédiate et/ou ultérieure.

Les radios belges sont des marques bien établies et les auditeurs belges les apprécient énormément pour leur proximité, authenticité et convivialité. Grâce à son développement constant, la radio est un média dont on n’a pas fini d’entendre parler dans les années à venir.

La radio numérique, focus sur le DAB +

Aujourd’hui encore, la radio évolue. Les émissions de radio peuvent être téléchargées et écoutées à la demande des auditeurs grâce à internet. Cette fonctionnalité est proposée par les radios numériques, qui ne cessent d’augmenter et d’évoluer. La radio numérique peut être écoutée via internet, la télévision numérique et le DAB+.

Selon une étude de maRadio.be, au cours des trois dernières années, le volume d’écoute de la radio numérique a pratiquement doublé en Belgique francophone et néerlandophone, s’élevant à une consommation de 38% en Fédération Wallonie-Bruxelles et 41% en Flandre.

La plus grande évolution de radio numérique a eu lieu au niveau du DAB+. Mais concrètement, qu’est-ce que le DAB+ ? Apparu en octobre 2017 en Flandre et en novembre 2019 en Fédération Wallonie-Bruxelles, le DAB+ est un format de diffusion qui permet d’écouter la radio en qualité numérique, gratuitement, sans connexion et sans abonnement. Ce mode de transmission numérique vient compléter le réseau FM, aujourd’hui saturé. Ce système promet une qualité sonore supérieure, une offre plus large et la possibilité d’intégrer de l’image et du texte. Concrètement, cela veut dire que la réception est bien meilleure, particulièrement en voiture. En 2021, le DAB+ représentait 19% de l’audience de la radio numérique en Belgique.

Quel facteur pourrait expliquer l’évolution grandissante du DAB+ ? Une directive européenne impose depuis 2021 aux constructeurs automobiles de rendre les autoradios compatibles à la DAB+, et ce sans supplément dans les prix. Cette nouvelle directive renforce la consommation de cette radio numérique, étant donné que la qualité des autoradios DAB+ est supérieure à la bande FM.

Dans un futur proche, on peut affirmer que le DAB+ deviendra le médium principal de la consommation numérique de la radio. En effet, l’auditeur est très satisfait de l’autoradio DAB+ car en quelques années la radio numérique s’est adaptée aux nouvelles habitudes des auditeurs. On peut donc l’affirmer, l’avenir de la radio est numérique !

Élevons votre marque.
Travaillons ensemble.

Contactez-nous