L’e-commerce représente-t-il une réelle menace pour les magasins physiques ?

L’e-commerce représente-t-il une réelle menace pour les magasins physiques ?

L'e-commerce devient de plus en plus imposant dans notre environnement. Si ce secteur continue à évoluer de telles sorte, deviendra-t-il un danger pour les magasins physiques?

Qu’est-ce que l’e-commerce ?

L’e-commerce fait simplement référence à toute transaction ayant lieu en ligne, quel que soit le produit acheté. Il est apparu dans les années 80 mais s’est majoritairement développé fin des années 90 avec l’émergence des paiements en ligne et la démocratisation de l’accès à Internet dans les foyers. A ses débuts, l’e-commerce n’a pas rencontré un franc succès. En cause : les craintes des investisseurs et l’appréhension des acheteurs concernant l’utilisation de ce nouveau canal. Au fil du temps, ce dernier est devenu plus fiable et nous avons assisté à l’essor de l’e-commerce à travers le monde.

Quels sont les avantages de l’e-commerce ?

  • Un site web peut fonctionner en permanence : il n’est pas rare d’entendre que les boutiques d’e-commerce sont ouvertes 24h/24, 7j/7, 365 jours par an. Pour un client, il est pratique d’avoir un magasin qui soit « toujours ouvert ».
  • Le monde entier est le terrain de jeux des consommateurs qui ne sont pas limités à une zone géographique comme avec un magasin conventionnel. Cette réalité est encore plus vraie avec le m-commerce (qui se pratique avec le téléphone portable).
  • L’e-commerce permet de réduire les coûts et les temps de déplacement ; le client n’a plus besoin de dépenser de l’argent dans des transports publics ou de l’essence pour voir un produit. Ils ont la possibilité de visiter toute une boutique en ligne à l’aide de quelques clics seulement.
  • La comparaison des prix est possible : plusieurs services en ligne permettent aux consommateurs de faire des recherches sur plusieurs boutiques d’e-commerce afin de trouver les meilleurs prix.

Cette liste n’est pas exhaustive. La quantité d’informations fournies, la communication ciblée, et encore beaucoup d’autres avantages mériteraient d’être cités.

L’e-commerce : une réelle menace ?

La croissance fulgurante de l’e-commerce au cours des vingt dernières années pourrait sonner le glas des magasins physiques. Actuellement, le géant Amazon a une capitalisation de plus d’un trillion de dollars. L’entreprise a laissé derrière elle le géant américain de la grande distribution Walmart, dont la valeur est, par ailleurs, estimée à 333 milliards de dollars. Les statistiques sont sans aucun doute légèrement inquiétantes.

Les clics prennent-ils le pas sur la brique ?

De nos jours, tous les types de produits peuvent être trouvés en ligne. Cette réalité est une menace non négligeable pour les personnes impliquées dans un commerce de vente au détail hors ligne puisque leurs magasins et showrooms font souvent office de cabine d’essayage. Les clients se déplacent pour y voir des produits, des textures et des couleurs. Ils peuvent de cette manière toucher et essayer les produits alors que des images sur un site peuvent s’avérer trompeuses. Malheureusement, après avoir vu et décidé ce qu’ils veulent, ils retiennent la référence du produit et l’achètent moins cher en ligne. Un tel phénomène, s’il a lieu quotidiennement, signifie pour les commerces de vente au détail une perte d’argent investi dans un loyer, de l’électricité et du personnel. Les consommateurs estiment que faire ses courses en ligne est plus confortable. De plus, la palette de choix qui leurs sont offerts est plus large. Ils se tournent donc naturellement vers les boutiques d’e-commerce pour leur shopping.

Néanmoins, imputer les malheurs des détaillants en difficulté au succès du commerce électronique est une erreur. L’e-commerce ne signifie pas la fin des magasins physiques ; les points qui suivent feront la lumière sur le sujet. Les attentes des clients se développent, avec des standards en progression. Ils sont conscients de la valeur de ce qui leur est offert, de la variété de produits qui existe dans les magasins en ligne, et du confort offert par le fait de faire ses achats depuis leur salon. Les boutiques de vente au détail doivent prendre conscience qu’il est temps de passer à la vitesse supérieure et d’innover dans leur secteur pour survivre et ne pas être laissés de côté.

L’e-commerce ne signera pas la fin des magasins physiques mais révolutionnera leur mode de fonctionnement. Un peu de concurrence ne peut être que bénéfique. Elle leur permettra d’une certaine manière de se réinventer. Même si l’on parle d’une croissance explosive de l’e-commerce au cours des dernières années, avec des pics de plus de 20% du marché des capitaux chaque an, la vente au détail n’est pas en reste. En effet, le secteur enregistre de très bons résultats avec ses 26,07 trillions de $ du marché des capitaux et montre une croissance constante année après année.

Élevons votre marque.
Travaillons ensemble.

Contactez-nous