RETOUR À LA NORMALE : ÉPISODE 2

RETOUR À LA NORMALE : ÉPISODE 2

Dans les semaines à venir, nous suivrons les aventures de Tom. Après le confinement, il a été l'un des premiers à pouvoir revenir au bureau.

Le retour des Commerciaux

Ça y est, j’aperçois mes collègues commerciaux qui arrivent au bureau. Les trois mousquetaires m’avaient manqué pendant cette période de confinement. Alors oui, on se voyait par Teams ; mais soyons honnête, ce n’est pas pareil. Pour bien commencer la journée, je leur propose un petit café à la cuisine. Après plus de 3 mois sans se voir, on en avait des choses à se raconter !

Premières impressions

La première chose que je leur demande après m’être assuré que tout le monde allait bien (ainsi que leurs proches bien évidemment), est leurs premières impressions sur le retour au bureau.

En soit, pas énormément de changements à l’horizon, me disent-ils. Les bureaux sont là comme ils les avaient laissés en mars. Rien n’a changé, mis à part l’ambiance. Le calme règle au sein de l’open-space. Afin d’éviter au maximum les risques, nous n’avons pas été autorisés à revenir tous en même temps. Pas mal de chaises vides. C’est une sensation bizarre car avant, l’open-space était bien rempli et surtout remplis de discussions et de rires. Mais bon, c’est pour le bien de tous et la situation reviendra à la normale avec le temps.

Télétravail vs vie privée

Le télétravail n’est pas une chose méconnue chez Auxipress. Nous connaissons tous plus ou moins ce concept. Mais être 100% en télétravail, c’est autre chose ! Pour certains, s’adapter à ce nouveau mode de vie fut un poil compliqué. Pour d’autres, c’était super chouette ! En discutant, nous nous sommes rendu compte que nous partagions les mêmes avantages et inconvénients.

L’avantage de travailler depuis chez soi, c’est que l’on est dans sa zone de confort. Nous sommes dans notre bulle, dans notre petit cocon. Au revoir les talons hauts et les pantalons trop serrés ; et bienvenue aux vêtements un peu plus relax. Au revoir longs trajets sur la route et conducteurs agressifs. On se lève un peu plus tard en plus, nous sommes donc plus reposés, plus zen. Au calme quoi !

Enfin bon, le calme n’était réservé qu’aux non-parents. Car devoir travailler avec des enfants en bas âge, c’est un parcours du combattant. Il a fallu faire preuve d’imagination pour garder le petit occupé et ainsi pouvoir se concentrer à nouveau sur son travail.

Le confinement nous a tous permis de se retrouver avec nos familles. Certains d’entre nous ont pu bénéficier d’un assistant personnel pendant ce confinement. Un assistant tout doux, demandeur de caresses et surtout anti-stress. Je parle bien évidement de nos amis à 4 pattes !

Pour les gens vivant seuls, ce fut compliqué. Surtout pour ceux habitués à être bien entourés. Alors oui, heureusement que le téléphone, internet et les calls vidéo existent, mais ce n’est pas la même chose qu’un vrai face-to-face.

En parlant de face-to-face, nous étions tous d’accord sur un point. Revenir au bureau et revoir nos collègues était vraiment chouette.

Être commercial en temps de COVID-19

Sur le plan professionnel, cette situation de COVID-19 fut… spéciale ! On s’en doutait tous… L’absence des clients et les restrictions budgétaires allaient être des obstacles à surmonter.

Déjà qu’il n’est pas simple en temps normal de décrocher des rendez-vous, mais alors là, à cause du coronavirus, ce fut encore plus compliqué. Et ce, malgré un mental d’acier, de la bonne volonté et de la positivité.

Les réunions vidéo étaient très utiles, mais rien ne vaut un véritable rendez-vous en face à face. Les calls vidéo manquent de naturel. La gestuelle n’est pas la même, ainsi que la communication non-verbale. Ce fut vraiment une période difficile.

Le travail de commercial est directement lié aux objectifs et au chiffre d’affaires de l’entreprise. Chaque entreprise a été impactée par ce maudit virus ; et chacune d’entre elles a (eu) peur. Cette peur totalement justifiée et compréhensible se traduisit par une accentuation de la pression mise sur les épaules de mes amis commerciaux. Ensemble, et avec un peu de recul, nous avons su gérer cette situation et avons fait du mieux que nous pouvions.

Tirons du positif de cette situation

Le COVID-19 a apporté son lot de peur. Non pas de la peur pour soi, mais surtout pour notre entourage. Nous étions bombardés d’informations. Des fake news circulaient et j’en passe. Mais ce virus ne nous a pas apporté que du négatif.

Grâce à lui, nous avons pu rire. Par exemple, quand Léon, le fils de notre Julien, rentrait dans la chambre en courant et bondissait sur le lit en plein milieu d’une réunion (chose survenue approximativement 4822 fois en 3 mois). Ou encore Oskar, le chat de Géraldine qui, tel une vraie star, se sentait obligé de passer devant la webcam.

Il nous a permis de se recentrer sur soi-même, comme me le raconte Chiara. Faire le point avec nous- mêmes, sur ce que l’on est, ce que l’on veut, ce qui est important. Il nous a permis de se reconnecter avec les gens autour de nous, mais également la nature ou même le sport.

Enfin bref, il faut pouvoir en tirer de bonnes choses. Il faut pouvoir faire de cette période une expérience positive. Difficile certes, mais positive. C’est avec cette attitude et cette mentalité que mes collègues du département commercial sont revenus au bureau. La motivation est à son apogée, et ils sont prêts à relever de nouveaux défis !

Élevons votre marque.
Travaillons ensemble.

Contactez-nous